Une nouvelle stratégie de travail de l'organisation internationale des Frères musulmans.

Oct 4, 2019 | Études, Groupes extrémistes

Plan de ‘’ l’étoile de la mera cinq branches’’ … l’Europe comme un incubateur et un refuge et qatar le pays de soutien

L’idée de l’organisation internationale des Frères musulmans ne diffère pas de celle du gouvernement international, mais la façon dont les Frères musulmans doivent être un califat islamique. Cet objectif se situe au sommet de la hiérarchie des objectifs de l’organisation internationale des Frères musulmans. Et pour mettre cette idée en pratique, ils ont créé « l’organisation internationale ».

Selon l’écrivain et homme politique Refaat al-Saeed, l’organisation internationale représente l’arrière politique et stratégique, des Frères Musulmans dans ses alliances, ses conflits et ses négociations avec les autres, et confère au groupe un poids international. Et prévient les tentatives d’éradiquer les Frères Musulmans, aussi constitue avec son énorme investissement une ressource croissante pour le groupe, et pour cela les dirigeant de groupe insistent que la relation avec l’organisation internationale et son investissement restera la prérogative du service secret. (1)

Premièrement : L’émergence de l’organisation internationale

Dès que le groupe et ses bases ont commencé à être construites, le Cheikh Hassan al-Banna a créé une section spéciale appelée “Section de la communication avec monde islamique”. Son premier objectif consistait à établir des branches du groupe en dehors de l’Égypte, et à travers cette section, le groupe a contacté des étudiants arabes et musulmans qui étudiaient en Égypte, en particulier à Al-Azhar. Après leur retour dans leur pays, ils sont devenus des leaders islamiques de premier plan qui ont placé le noyau des Frères musulmans dans leur pays (2). Il était divisé en trois comités : le Comité du Proche-Orient, composé des pays arabes et des peuples musulmans d’Afrique, le Comité de l’Extrême-Orient, comprenant des pays d’Asie orientale et centrale, et le Comité de l’islam en Europe. Mais le véritable noyau de l’organisation internationale du groupe est apparu après la collision du groupe avec Abdel Nasser en 1954 et l’émigration de plusieurs de ses dirigeants vers l’Arabie saoudite et les États du Golfe. (3)

Said Ramadan, le gendre de Hassan al-Banna, a émigré de l’Arabie Saoudite vers Munich, en Allemagne, et a créé le Centre islamique. Ce centre a été le début de la véritable naissance de l’organisation internationale, Said a fondé aussi le Centre islamique à Genève. Il s’est ensuite étendu aux États-Unis, où il a fondé l’Union des étudiants musulmans aux États-Unis et au Canada. Et a partir le centre de Genève, le réseau d’autres institutions et centres de la Fraternité s’est étendu, notamment le Media Center de Londres (4).

Après la libération des dirigeants des Frères musulmans en Égypte en 1971 et la percée entre Frères musulmans et Sadate, Mamoun al-Hudaibi et Mustafa Mashhour se sont déplacés pour restructurer l’organisation internationale. En 1978, l’organisation internationale des Frères musulmans a été annoncée à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Ses membres ne se limitaient pas aux organisations accréditées des Frères, mais comprenaient également d’autres organisations islamiques indépendantes des Frères, telles que le Groupe Islamique fondé par El maududi, une organisation pakistanaise basée au Pakistan, Et le parti islamique en Malaisie et le bien-être en Turquie (5).

Le changement important dans la vie de l’organisation internationale des Frères musulmans a eu lieu en 1990 lorsque Mustafa Mashhour a été chargé de faire revivre l’organisation internationale et de revitaliser son rôle. Alors qu’il a préparé un document soumis à la Conférence d’Istanbul du 4 septembre 1990 en présence de 13 dirigeants de la Fraternité de tous les pays.(6)

Avec le déclenchement de la seconde guerre du Golfe et la division sur la légitimité de l’utilisation de forces étrangères pour expulser le président Saddam Hussein du Koweït, les frères koweïtiens ont déclaré leur séparation de l’organisation internationale après le soutien des Frères Musulmans à l’invasion, Ensuite, Cheikh Hassan al-Turabi s’est rebellé après avoir tenté, par le biais de son hégémonie sur le gouvernement soudanais, de dominer l’organisation internationale du groupe (7).

La mort du fondateur de l’organisation, Mustafa Mashhour, et l’arrivée de Mamoun al-Hudaibi en tant que sixième guide a affaibli l’idée de l’organisation internationale, l’érosion de l’organisation a été exacerbé par la domination des égyptiens de la structure de l’organisation internationale, et leur monopolisation de poste de guide générale, et aussi le conflit résultant de la demande pour donner un poids approprié aux Frères de l’étranger dans les structures du groupe, Les événements du 11 septembre 2001 ont mis l’organisation internationale des Frères musulmans dans une situation difficile et aggravé ses problèmes et ses lacunes(8). Alors que Muhammad Mahdi Akef (2004-2010), le septième guide, a ravivé le message de l’organisation internationale (9).

Deuxièmement : l’évolution de la structure de l’organisation internationale

Le processus de l’évolution de la structure organisationnelle du groupe à l’étranger se base sur trois piliers principales, le premier : la ligue des Frères égyptiens à l’étranger(10) se suit le bureau de guidance dans le Caire, le deuxième : en formant des nouveaux organismes des pays suivent le bureau de gui dance international, se situe à Londres, sous le couvert de (Union des organisations islamique en Europe), alors que la coordination entre eux était par les huit dirigeant du Caire qui existaient dans le bureau de guidance international.

Le troisième pilier est un axe (organisationnel général), qui consiste à établir un nombre d’entités réglementaires internationales, chacune portant le nom d’un dispositif permettant de relier les différentes entités de pays (11). Et leur mission est de réaliser des tâches exécutives qui « pavent » la phase d’autonomisation, et ce sont des « dispositifs » dont le contenu est similaire à celui des sections internes connues dans chaque pays, Cependant, certains de ces dispositifs sont complètement nouveaux et chaque “section locale” n’a pas nécessairement de “dispositif” correspondant. Au niveau international, car les dispositifs représentent, dans leur totalité, des affluents de sensibilisation et la contre-sensibilisation pour soutenir le travail mondial, En conséquence, ils étaient directement supervisés par la direction du bureau de guidance mondial (où le travail de chaque organe est supervisé par un membre du Bureau), Ainsi, le résultat de ce “développement horizontal” a été l’adoption de la création d’un certain nombre d’organismes de réglementation, notamment: ( le dispositif de Secrétariat, Education, Sœurs, Étudiant, Politique, Médias, Financier). Outre la création de deux organismes : « planification », « soutien et assistance », « centres d’information », en plus de la création de « centres d’études et de recherche », pour établir cette étape, ainsi que par l’utilisation de ces centres comme “interfaces de recherche” pour compléter les réunions d’organisation. Le bureau de guidance au Caire contrôle la Ligue et le groupe de Londres (12).

Troisièmement : Le mécanisme de l’organisation selon le règlement intérieur

Le Conseil mondial de la choura a approuvé les “nouveaux amendements” au règlement de l’organisation .Le système général du groupe comprend 54 articles répartis en six sections, la première comprenant le nom du groupe et son siège. Le “Caire est le siège des Frères musulmans” et la seconde : les objectifs et les moyens est la création de l’Etat islamique, à travers le plaidoyer, l’éducation, l’orientation, le travail et la préparation de la nation, tandis que la troisième section incluait “les membres et les conditions d’adhésion ». (13)

La quatrième section comprend les principaux organes administratifs des Frères musulmans, à savoir trois organes : le Guide général, le Bureau de guidance générale, le Commandement exécutif suprême des Frères musulmans et le Conseil consultatif général, qui est l’autorité législative des Frères musulmans. Et la cinquième section comprend les conditions d’adhésion du pays à l’organisation mondiale.

La sixième et dernière section traite de l’organisation des relations entre la direction générale et les dirigeants des pays. Elle a organisé la relation en trois départements : premièrement, obligeant l’organisation du pays à se conformer aux décisions du guide et du bureau de guidance concernant les principes et les politiques du groupe, et à accepter les décisions politiques importantes avant de décider, et le second oblige la consultation et inclut les problèmes locaux, et le troisième donne à chaque pays le droit de mettre son règlement qui est convenable avec son conditions et organises ses activités, a conditions de ne pas être en opposition avec le system général du groupe, et chaque contrôleur général soumet également un rapport annuel sur l’avancement de la prédication, l’activité du groupe et les propositions qu’il juge nécessaires pour réaliser l’intérêt de sa région au bureau de guidance générale.

Quatrièmement : la stratégie de l’organisation internationale

En mai 1938, Hassan al-Banna a annoncé la transformation de “l’appel de mots seul en appel de mots accompagné de luttes et d’actions”, pour rétablir la domination islamique et sa gloire, et dit le fameux slogan des Frères Musulmans ‘’ l’islam est une religion et un état, un Coran et une épée, chacun de ces éléments ne se sépare de l’autre’’. (14)

Al-Banna montre la stratégie des Frères musulmans dans ses étapes, étapes et moyens, à savoir : l’étape de la propagande et de la définition, l’étape de la préparation et de la formation, l’étape du travail et de la mise en œuvre, l’étape de l’état, l’étape de la préparation à la succession, l’étape de la restauration de l’entité internationale ou du califat, l’étape du professeur et l’établissement du modèle. (15). À propos du moment de l’exécution, al-Banna a déclaré : “À un moment où trois cents bataillons de Frères musulmans ont été préparés entre vous… demandez-moi d’aller dans la mer et d’envahir avec vous tout puissant et tyran’’ et pour cela Al-Banna a ajouté les entrainements des combats afin de former les membres des Frères (16).

Cinquièmement : la vision globale de l’organisation

Les Objectifs : En juillet 2005, l’Organisation internationale des Frères musulmans a élaboré un document intitulé « Projet de vision globale des Frères », fondé sur les messages de Hassan al-Banna et sur les documents et programmes des branches de l’organisation en Égypte, en Jordanie, en Syrie, au Liban, en Algérie et au Yémen. Le groupe a précisé quatre objectifs principaux qui sont : débarrasser la nation de ses contraintes politiques et la reconstruire, établir le système islamique global, Et la règle de vie et l’orientation de l’humanité, et résister le monde matériel. (17)

Mécanisme de travail : L’organisation a adopté un mécanisme de travail afin de superviser ses branches dans le monde. Et a divisé le monde en huit régions géographiques : la région de l’ouest, le bureau de l’Afrique, la région du Yémen et du Golf qui se contient l’Iran et Afghanistan et la Somalie, et la région de Levant qui se contient l’Irak et Kurdistan Iraquien ,Palestine, Syrie, Liban, et la Jordanie, et la région de Egypte, Soudan, et la Libye, et la région du Maghreb se contient la Tunisie, l’Algérie, et la Mauritanie, et le bureau de l’Asie centrale, la région Asie-Pacifique. (18)

Le document souligne qu’un superviseur devrait être nommé pour chaque secteur ou région du Bureau d’orientation, et qu’il serait créé un bureau pour chaque secteur ou région composé de responsables des groupes de la Fraternité dans la région ou les institutions centrales opérant dans les pays des bureaux géographiques. Le document suggérait que l’activité du secteur Levant serait située à Beyrouth, L’activité du secteur occidental est située à Londres, celle de l’Asie centrale à Istanbul, celle du secteur “Asie 1” qui comprend la péninsule de l’Inde, le Sri Lanka et l’Afghanistan au Pakistan ou au Sri Lanka, et le site de l’activité “Asie 2”, et le sud-est. L’Asie, l’Australie, le Japon et la Chine est situés en Indonésie ou en Malaisie. (19)

Sixièmement : Nouvelle stratégie, l’étoile a cinq branches

Au lieu de la stratégie hiérarchique des araignées héritée de Hassan al-Banna, ils adoptent maintenant une nouvelle méthode dans la planification stratégique ce qu’on appel ‘’ l’étoile de la mer a cinq branches’’ donc système sans systématisation, et des groupes alliés et des individus alliés ainsi que les partenaires directes.

Le pentagramme est une forme basée sur le fait de faire du groupe un courant uni et une tendance générale, et c’est ainsi que l’arène européenne a connu la séparation de l’Union des organisations islamiques en Europe de l’Organisation internationale des Frères musulmans, notez que cette Union regroupe des centaines d’associations déployées dans la plupart des pays européens, et considéré comme l’arme européenne du groupe, et c’est une application de la nouvelle méthode du groupe.

La nouvelle stratégie repose sur des moyens de changement directs, tels que des organisations, et indirects, tels que l’action de masse, par le biais de l’endiguement, de la coexistence, de la neutralité, de la polarisation. Le cœur du pentagramme est l’idéologie, À droite, le catalyseur, qui n’est pas nécessairement un Frère. En dessous se trouve le héros, qui est un partisan indirect du groupe, et à gauche se trouvent les cercles de grappes, au-dessous desquels se trouve la grille. Et s’appuyer sur le discours de grief jusqu’à l’empiétement des rouages de la gouvernance et de l’autonomisation.

Dans le plan de ‘’l’étoile de la mer a cinq branches’’, L’Europe se représente comme un incubateur et un refuge sécurisé pour les Frères Musulmans, ou les alliances politiques se recoupent avec les relations personnelles, qui ont été uni par les objectifs et les plans, à travers de nombreuses institutions et centres, et pour cela les Frères ont eu du soutien des pays qui les soutiennent spécialement le Qatar, le plan visé par les Frères est de créer une entité sociale parallèle.

Selon l’écrivaine autrichienne Petra Rams auer dans son livre Les Frères musulmans dans l’avenir : leur stratégie secrète et leur réseau mondial, la Fraternité poursuivra son ancien plan, au même titre que l’ancien travail secret, mais d’une manière nouvelle, C’est le recours à l’abandon du projet apparemment global du groupe, tout en maintenant des relations internes secrètes avec l’organisation, Et abandonner le vieux discours religieux du groupe, pour donner une nouvelle image du mouvement des Frères musulmans, Cela a été évident lors de la session de la Chambre des communes britannique avec Ibrahim Mounir et ses camarades, comme lors du 21e Congrès musulman de Suisse, où le même groupe s’est présenté avec le libéralisme occidental et était la seule solution pour résister à l’extrémisme djihadiste. (20)

Sur la base de ce qui précède, il est prévu que le groupe et ses associations alliées et partenaires continueront à fonctionner sous la forme d’une aile externe de l’organisation et au service de ses orientations, Cependant, il pourrait connaître une instabilité en raison du déclin général du projet d’islam politique ,Les désaccords au sein de la Fraternité sur l’impact des échecs de l’organisation dans la région arabe, poursuivis par plusieurs pays de la région après avoir été classés comme groupe terroriste, et l’étude des pays européens pour interdire ses activités sur son territoire, à la lumière de l’arrivée d’opérations terroristes dans ces pays.

Liste des références

  1. Refaat, Said, Said Ramadan, son premier ingénieur. Les investissements de l’organisation s’étendent à l’Asie et à l’Europe, Asharq Al-Awsat, 2006.

http://archive.aawsat.com/details.asp?issueno=9896&article=348636#.VomVvxV97IU

  1. Hossam, Tammam, Organisation internationale des Frères musulmans. Promise, March and Fate?,ikhwan wiki, 2004.

www.ikhwanwiki.com/index.php?title=

  1. Refaat, Said, sur l’Organisation internationale des Frères musulmans, le site alarabiya, 2007.

https://www.alarabiya.net/views/2007/04/14/33467.html

  1. Yousri, El-Azbawy, Les Frères musulmans: élévation, idées et ordre ,middle-east en ligne, 2014.

http://www.middle-east-online.com/?id=175950

  1. Houssam Tammam Op cit, 2004
  2. Fouad Allam les Frères et moi, p450-451.
  3. Refaat Said, Op cit, 2007
  4. Abdul Rahim, Ali, lecture dans des dossiers secrets, page 266.
  5. Houssam Tammam Op cit, 2004
  6. La ligue des Frères égyptiens à l’étranger est une organisation secrète en parallèle avec les organisations de Frères dans les pays de golf et le superviseur et la ressource de financement, elle a été fondé après des années de la refondation l’organisation internationale quand le groupe a envisagé de fonder la ligue organisationnelle qui peut unir les Frères Egyptiens à l’étranger en tant que filiale du siège égyptien (bureau de guidance), il comprend les entités des antennes égyptiennes de différents pays, qu’il s’agisse de pays arabes, européens ou asiatiques, à condition que leur siège permanent se trouve au Caire. Et une liste a été faite,Cela fait partie de la formation de l’organisation en Égypte, et un outil et bras de l’organisation mondiale.
  7. Hani, Abdullah, Kaaba des espions, Centre d’édition Al-Ahram, Le Caire, édition 1, 2015, p. 80.
  8. Maher Fargheli, nouveau plan de l’organisation internationale (l’étoile a cinq branches) site, amane, 29-03-2018.

https://www.aman-dostor.org/9227

  1. La liste mondiale des Frères Musulmans
  2. Abdul Rahim Ali, Op cit, p 276-277.
  3. Amer, Shammakh, Imam Al-Banna. Le projet de civilisation islamique, Islam Online, 24/09/2019.

https://ikhwan.online/article/88700

  1. Hani, Op cit, le projet de la vision globale de Frères Musulmans, p238-239.
  2. Document de l’organisation internationale unifiée des Frères Musulmans, 2013
  3. Op cit, 2013
  4. Op cit, Maher Fargheli https://www.aman-dostor.org/9227
Share This