L’émir « paria » du Qatar

Nov 29, 2019 | Profils des terroristes

Profil

L’émir « paria » du Qatar

L’amulette diabolique

Il n’a pas de part de son nom, il n’est pas l’homme parfait en termes de création et de moralité, ni sévère. Il n’est même pas convenable que les Arabes l’attachent aux cous des leurs enfants pour les protéger de la jalousie et pour repousser les mauvais esprits, ou pour supprimer l’envie.

L’émir du Qatar, Tamim, est une exagération et une situation que les Arabes ne connaissent jamais une personne comme lui. Il a tendance à être subordonné, même s’il essaie de paraître grand et indépendant, manque du “charisme” minimal nécessaire à un prince pour pouvoir influencer, son dictionnaire de vocabulaire est médiocre au point d’être très pauvre.

Ce ‘’petit’’ qui est devenu un prince après avoir renversé son père, il a la faculté de faire Vault-face sans vergogne, Il a la capacité de changer d’avis sans vergogne bientôt, il se tiendra aux portes de Téhéran, il promet le Bahreïn le matin, et à l’après-midi il incite les chiites de se f revoler, Il jure en prétendant que la Palestine est sa cause, mais il vit la même nuit à Tel Aviv chez ses alliés de l’ombre, Il considère le Hamas comme le représentant légitime du peuple palestinien, provoquant la colère de tous les Arabes, critiquant leur reddition et ouvrant son pays comme un foyer pour tous les soldats, des bases pour les camps d’Amérique et des camps turcs … Rien de mystérieux. Le “petit” veut être “grand”.

“Nous ne pouvons blâmer personne qui ressemble à son père”, une copie de son père. Manquant des qualifications les plus élémentaires du leader ou même des comportements du prince, Il est plein d’incohérences et de confusion et ne mérite pas le statu imposé et occupé par lui grâce aux circonstances, L’obsession du pouvoir est devenue incontrôlable et irrationnelle chez lui. Il a commencé à considérer les États-Unis comme un soutien et une légitimité, puis a prié l’Iran de lui apporter son soutien. Il a récemment atterri dans le hall du sultan turc Erdogan et en est devenu le ‘’fidèle disciple’’.

Comme le diable ‘’le petit’’ a créé une alliance avec les éléments de l’extrémisme religieux et ses dirigeants, il a dépensé de l’argent sans relâche, spécialement pour les Frères Musulmans et les groupes extrémistes, il les a considérés comme des institutions civiles exercent l’action politique et ne portent pas des armes, en refusant de les inscrire dans même listes avec les organisations terroristes.

Il n’a pas arrêté ses propos provocateurs et a placé son pays dans une position d’hostilité publique envers ses pays voisins.

Se définissant comme un théoricien et un défenseur des groupes terroristes, il a plaidé devant les Nations Unies, affirmant que la différence entre les pays dans la classification et la définition des mouvements terroristes n’excluait pas une discrimination entre eux et des groupes islamistes que “le Qatar ne considère pas comme terroriste”, tels que ceux en Syrie, en Libye et en Égypte. En référence aux groupes d’opposition syriens, et les frères musulmans en Égypte et en Libye.

Le Moyen-Orient ne lui suffisait pas. Il a fait de l’Europe sa destination où il a soutenu tous les ennemis là-bas. En se cachant derrière la “Qatar Charity Foundation” qui n’a aucun ‘’Charity’’ sauf le nom.

En public, il décrit ISIS comme un groupe terroriste, en secret, il n’y a rien de mal avec de l’argent, des armes et un financement qui ne finit jamais. Le plus important pour lui c’est que les bannières de la sédition se lèvent en coulant du sang pour satisfaire son pouvoir insatiable et son sens du contrôle.

La colère des frères ne l’a pas dissuadé et qu’ils ont coupé les relations avec son état. Il n’a pas de “frère” mais sa passion, et les symboles de la sédition des groupes religieux prétendus qui lui ont fait illusion sur la légitimité qu’ils lui donnaient une imagination de maître et prince des masses musulmanes.

Même la “trahison” dont il était accusé ne l’avait jamais affecté. L’homme s’est retourné contre son père et qui est hostile à tous ceux qui sont autour de lui comme des frères de sang et d’arabisme, il n’entend que lui-même et s’informe des instructions de l’Amérique, de la Turquie et de l’Iran « les protecteurs de son trône ».

Treize postes ont été occupés par ‘le créateur de la subversion’’ durant la principauté de son père, après des années des études secondaires de l’école de Sherborne au Royaume-Uni. Il est diplômé de l’Académie royale militaire de Sandhurst, en Grande-Bretagne, et n’a pas réussi à former une personne qualifiée pour traiter des questions de gouvernement et d’autorité avec la sensibilisation et le souci des intérêts de son peuple.

Il s’est gonflé et a pensé que l’argent et les médias sont un fabricant de ce qui ne peut être acheté. Une chaîne satellite diffusant des conflits et des mensonges répandus, Il imaginait qu’Al Jazeera ferait du Qatar une superpuissance et de lui un dirigeant qui ferait tourner le monde à sa guise. Il est tombé dans sa main et son imagination est passée inaperçue jusqu’à ce que le “paria” et son canal et son état deviennent un simple phénomène vocal.

———–

Mots-clés

Tamim – Qatar – Al Jazeera – Frères Musulmans – Erdogan

Mots clés :Qatar | tammim
Share This