Covid-19… fabrication américaine ou chinoise ?

Mai 13, 2020 | covid 19, Études

Le mystérieux virus est apparu pour la première fois en Chine le 12 décembre 2019 à Wuhan, mais Pékin l’a officiellement dévoilé à la mi-janvier. Le virus s’est propagé à environ 195 pays à travers le monde, causant des infections à près de deux millions de personnes et la mort de plus de 120 000 personnes. Les craintes de nouvelles victimes se sont accrues par l’incapacité à découvrir un vaccin seul à pouvoir freiner cette hécatombe mondiale .Dans le sillage de cette propagation, il y a eu des accusations mutuelles entre les États-Unis et la Chine d’être responsables de la fabrication du virus, mais les deux parties se complaisent à se rejeter les accusations. Alors que les accusations américaines contre la Chine s’intensifient avec le retard dans l’annonce du virus, cette dernière rejette les accusations et considère qu’elles ne contribuent pas à lutter contre l’épidémie. Une troisième partie estime que le virus est d’origine naturelle et qu’il n’y a aucune touche humaine.

Covid-19 Fabriqué en Chine

Le président américain Donald Trump confirme que le coronavirus a été fabriqué en Chine, que la Chine menace l’Amérique, et le président américain veut que le monde croie que la pandémie de coronavirus porte une marque fabriquée en Chine, et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a qualifié le nouveau coronavirus de « virus de Wuhan » dès les premiers jours de l’épidémie.

Le 16 avril 2020, l’US Associated Press a rapporté avoir reçu des documents internes de la Chine montrant que Pékin avait 6 jours de retard (du 14 janvier au 20 janvier )avant d’avertir de l’apparition du nouveau virus Corona. Elle a ajouté que la ville de Wuhan a organisé un banquet collectif pour des dizaines de milliers de personnes pour les célébrations du Nouvel An lunaire au cours de cette période et a indiqué que le président Xi Jinping avait averti le public le septième jour (20 janvier 2020) de la propagation de l’épidémie, mais à ce moment-là, plus de 3000 personnes avaient été blessé, selon des documents internes obtenus par l’Associated Press et des estimations d’experts basées sur des données d’infection.

Zhou Fengchang, épidémiologiste indépendant à l’Université de Californie aux États-Unis, estime que si les autorités chinoises avaient pris des mesures il y a six jours, nous aurions évité l’effondrement du système médical à Wuhan. L ‘”Associated Press” a indiqué qu’il n’est pas certain que l’absence de l’annonce soit dûe aux responsables locaux ou aux responsables au niveau national. Pour sa part, le gouvernement chinois a catégoriquement nié toutes les accusations portées contre lui d’avoir obscurci des informations dans les premiers jours, affirmant qu’il avait immédiatement informé l’Organisation mondiale de la santé de l’épidémie.

En guise de représailles, le président Trump a suspendu le financement américain de l’Organisation mondiale de la santé, estimant qu’elle avait mal géré la crise du virus Corona, selon ce qui a été annoncé lors d’une conférence de presse mardi soir, 14 avril 2020,au cours de laquelle il a accusé la Chine d’avoir sciemment pris du retard pour révéler l’épidémie, son ampleur et son impact sur l’homme, ce qui a coûté au monde un temps précieux pendant lequel des mesures auraient pu être prises pour éliminer le virus dans son bourgeon. Il a accusé aussi l’Organisation mondiale de la santé que “si elle avait fait son travail pour envoyer des experts médicaux en Chine pour évaluer objectivement la situation sur le terrain et dénoncer le manque de transparence de la Chine, il aurait été possible de contenir l’épidémie dans l’œuf avec très peu de morts”, mais l’organisation a décidé de faire confiance aux assurances chinoises, en défendant les actions du gouvernement chinois. ”

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a vivement critiqué la décision de Trump, affirmant que “ce n’est pas le moment de réduire les ressources” pour une telle organisation internationale impliquée dans la guerre contre l’épidémie de Covid-19. Il a souligné que “les mêmes faits peuvent être interprétés différemment par différentes entités”. Le Secrétaire général a laissé la question des accusations au-delà de l’éradication de l’épidémie, déclarant : “Lorsque nous finirons par tourner la page de cette épidémie, il sera temps de revenir pleinement à comprendre comment cette maladie a pu survenir et propager sa destruction si rapidement dans le monde entier”.

Les États-Unis se concentrent actuellement sur la condamnation de la Chine et l’accusent d’être responsable de la fabrication et de la propagation du virus. CNN a cité un responsable du renseignement disant que la théorie selon laquelle les responsables du renseignement américain enquêtaient sur les origines du virus Corona au milieu de la pandémie meurtrière actuelle et que le virus provenait d’un laboratoire en Chine et a été lancé accidentellement vers le public.

Mais le comportement de l’OMS attaquée par Trump a commencé avec l’annonce par le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé le 30 janvier d’une urgence mondiale de santé publique avec seulement 150 “cas confirmés” (par l’OMS) hors de Chine et avec seulement six cas aux États-Unis d’Amérique. Elle a appelé cela une pandémie. Le lendemain (31 janvier 2020), Trump a annoncé qu’il empêcherait l’entrée des Chinois et des étrangers “qui s’étaient rendu en Chine au cours des 14 derniers jours”. Cela a immédiatement déclenché une crise des voyages aériens, des transports et des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, ainsi que des transactions maritimes, ce qui a provoqué un choc violent sur l’économie chinoise et l’a minée et son impact étendu à l’économie de la plupart des pays occidentaux et provoqué une vague de faillite, de chômage et de l’effondrement de l’industrie touristique, etc. La race chinoise est également devenue un paria dans le monde.

Le 11 mars, l’administration Trump a imposé une interdiction de 30 jours aux Européens entrant aux États-Unis en suspendant les voyages en avion avec l’Union européenne (à l’exception de la Grande-Bretagne). Cela a provoqué la fermeture de plusieurs pays européens et des répercussions économiques dans les pays européens. La valeur des actions des compagnies aériennes s’est effondrée du jour au lendemain et l’épargne et les marchés financiers en ont été affectés.

Les accusations américaines sont telles au point d’affirmer que la Chine est à l’origine de la fabrication du virus, comme le secrétaire d’État américain Pompeo l’a déclaré le 9 avril qu’il était trop tôt pour parler des conséquences pour la Chine de ce que les responsables américains estiment que Pékin n’a pas signalé l’ampleur de la crise de Corona sur ses territoires.

Covid-19 Fabriqué aux États-Unis

Les rapports chinois et japonais ont rejeté l’accusation américaine imputant à la Chine la propagation du “virus Wuhan” dans le monde. L’analyse scientifique révélée par le chercheur Larry Romanoff a révélé que le virus était “fabriqué en Amérique”. Des informations ont également indiqué dans les médias japonais et d’autres médias que le virus pouvait provenir des États-Unis. En février, un reportage japonais, Asahi News Report (presse écrite et télévision), affirmait que le coronavirus était originaire des États-Unis, pas de Chine, et que certains (ou plusieurs) décès environ 14000 américains attribuables à la grippe étaient peut-être dus au coronavirus.

Le 12 mars, dans une déclaration devant le Congrès américain (House Oversight Committee), le directeur des Centers for Disease Control and Prevention, Robert Redfield, a admis : “Franchement, certains cas diagnostiqués comme grippe saisonnière peuvent être dus au coronavirus. Ces cas peuvent avoir été infectés en Octobre et novembre alors que les virologues japonais et taiwanais ont soutenu la déclaration de Redfield.

L’analyste Larry Romanoff cite un virologue taïwanais selon lequel les États-Unis d’Amérique ont récemment enregistré plus de 200 cas de “fibrose pulmonaire” qui ont entraîné la mort en raison de l’incapacité des patients à respirer, et il a informé les autorités sanitaires américaines de considérer sérieusement ces décès en raison du coronavirus. Il a même mentionné que l’épidémie a peut-être commencé plus tôt que prévu, notant que “nous devrions examiner septembre 2019”.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lijian Zhao, a écrit sur Twitter le mois dernier que l’armée américaine aurait “amené l’épidémie à Wuhan”. Il a souligné que les soldats américains qui ont participé aux Jeux militaires mondiaux (qui se sont déroulés à Wuhan,en octobre derniet) au cours desquels 10 000 soldats de différentes nationalités ont participénétré,seraient les transmetteurs du virus à cette ville.

Le gouvernement américain a condamné cette affirmation, qui a mis en colère le président américain Donald Trump,lequel a ouvertement décrit le coronavirus comme un “virus chinois” dans ses briefings. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré à l’époque que la Chine cherchait à éviter de critiquer son rôle dans “le déclenchement d’une pandémie mondiale et à ne pas le dire au monde”.

Covid-19 est d’origine naturelle

Il y a ceux qui disent que le virus est d’origine naturelle, comme le général américain Mark A. Milley, chef de l’état-major interarmées, en déclarant à la mi-avril que ses renseignements indiquaient que le virus Corona était probablement d’origine naturelle, contrairement à ce qui, selon les rumeurs, serait fabriqué dans un laboratoire en Chine, sans confirmation concluante de toute façon.

“Il y a beaucoup de rumeurs et de spéculations dans une variété de médias, de sites Web et de blogs, et il n’est pas surprenant que nous y prêtions beaucoup d’attention”, a déclaré Reuters, citant le général de l’armée Mark A. Milley, chef de l’état-major interarmées. Il a ajouté : “Je voudrais dire, à ce stade, que la question n’est pas réglée, malgré l’existence de preuves suggérant que son origine est naturelle, mais nous ne savons pas encore avec certitude”.

Un groupe de scientifiques a publié un rapport dans la revue médicale The Lancet en février dernier, critiquant les théories du complot et appelant à ne pas propager de rumeurs et à semer la terreur, confirmant que la majorité des scientifiques étaient parvenus à la conclusion que la source du virus est la faune.

Covid-19 est la crise sociale et économique la plus grave de l’histoire récente

L’une des conséquences les plus importantes de la propagation de l’épidémie de Covid-19 est que le monde souffre gravement comme s’il était soumis à une troisième guerre mondiale sans artillerie ni bombes, car l’économie a considérablement chuté dans de nombreux pays et les centres commerciaux, bureaux, usines, écoles et universités sont au point mort, les gens sont enfermés chez eux, et la peur règne.

Et si la fermeture se poursuit et que des conditions de vie similaires à celles de la guerre se poursuivent, la crise économique et sociale commencera à se déployer ; les économies nationales déstabilisées, de vastes secteurs de la population mondiale affaiblis et des millions de personnes détruites.

Il s’agit d’une véritable guerre où les peuples faibles et pauvres et ceux qui dépendent du tourisme et des services seront à l’avant-garde des pays qui s’effondreront et pourraient entrer dans un chaos généralisé en raison des graves pénuries alimentaires et de la baisse du pouvoir d’achat, qui menacent de transformer davantage de pays en États défaillants ou de recourir à l’ancienne alternative en revenant au colonialisme volontaire et à l’introduction de forces étrangères dans leurs pays pour contrôler les ressources et les matières premières.

Conclusion

Les éventuelles répercussions du virus Corona sur le monde et par delà le système international, peuvent conduire à un nouvel ordre mondial, peuvent éclairer la partie bénéficiant de la propagation du virus selon la forme de ce système, qu’il soit responsable de sa fabrication dans ses laboratoires ou d’origine naturelle. Il est clair que nous sommes confrontés à deux théories. La première est que les États-Unis d’Amérique accusent la Chine de fabriquer le virus afin de frapper son économie, de le sortir de l’équation de la concurrence économique et de résoudre la bataille rapidement, et de reformuler le système international vers un système unique sous sa direction avec des changements dans le système financier, en plus de se débarrasser des personnes malades et âgées qui alourdissent le fardeau de l’économie américaine ,et préparer la scène internationale en l’insérant dans un cycle de chaos, de pauvreté et de maladies pour la reconstruire géopolitiquement en utilisant le virus comme une arme après que l’efficacité du terrorisme s’est retirée comme outil de changement géopolitique dans le monde. De même, l’idée d’utiliser une force solide pour changer l’ordre mondial a reculé à la lumière des ascendances chinoises et russes recherchant un système international multipolaire.

  • D’autre part, la contre-théorie suppose que la Chine a eu recours à la guerre indirecte avec les États-Unis en fabriquant et en propageant le virus pour atteindre ses objectifs de supériorité économique( à la lumière de son succès à assiéger le virus et à se remettre progressivement de ses effets )en échange du retrait des économies américaine et occidentale au vu de la propagation du virus aux États-Unis et à l’Occident, Cela donne à la Chine un avantage économique et, grâce à son intervention humanitaire et à son activité économique, elle a cherché à se développer sur les voies de la Nouvelle Route de la Soie avec le monde, elle peut améliorer sa position internationale et avancer vers un monde multipolaire tendant en sa faveur, Cet objectif ne peut être atteint dans le cadre du système international actuel, dont les États-Unis contrôlent les unités et les institutions du monde.

Ces deux théories ne peuvent pas nier l’hypothèse que le virus est d’origine naturelle et qu’il est originaire de la nature avec des images naturelles, alors que créer des conditions et des charges sur le monde et sur le système international peut être utilisé par chacune des parties au profit de lui, pour servir sa vision du système international, notamment parmi les grands acteurs, Alors que les pays faibles paieront le prix de la crise si elle continue.

Mots clés :Chine | corona | Coronavirus | covid 19
Share This